- 12/08/2014 à 10:54 : Faut pas croire, on révise hein par Paingout
- 13/07/2014 à 14:14 : Celle qui savait changer une roue par Paingout
- 24/06/2014 à 17:19 : L’impuissance… par LaFilledelaCom
- 29/05/2014 à 16:36 : Un an. par LaFilledelaCom
le 12/08/2014 à 10:54 | Commentez cette note !
Tags : |


Ou presque.
C’était il y’a quelques jours, une petite route de montagne dans les Cévennes, la nuit, un papi en train de ramer avec sa roue de secours. Ni une ni deux, voilà que LaFille décide de l’aider à la changer. Elle n’a pas encore son permis, mais elle est déjà une automobiliste exemplaire dites donc.

<3

 

le 13/07/2014 à 14:14 | Commentez cette note !
Tags :


Impuissance : subst. fém.
Manque de force physique ou morale pour agir; manque de pouvoir. Synon. faiblesse, incapacité. Elle sentait son impuissance contre cette volonté qui l’écrasait, elle restait là, anéantie (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 324). Ils virent à terre un pauvre chien se raidissant sur ses quatre pattes et de qui un aide lavait la gorge qu’on venait de recoudre. Son œil vitreux, sa misère, son impuissance étaient inoubliables (BARRÈS, Enn. Lois, 1893, p. 278).

Bref. Tu n’es pas en mesure d’agir. Tu es là comme un incapable. Une peur ou une absence de maitrise s’empare de toi. Est-ce qu’on a pas tous cette peur panique d’être « dépassé par les événements » ? D’être incapable. Vouloir mais ne pas pouvoir.

Je sais que je l’ai cette peur et j’en avais parlé dans l’article précédent. Je me doute que je ne suis pas la seule.

Dans cette quête du permis de conduire, j’ai mis ma petite veille au taquet et j’ai donc vu passer cette info :
Permis de conduire : il faudra bientôt une formation aux premiers secours.

Ça c’est LE truc qui motive et qui ajoute encore plus d’importance à cette auto(nomie)mobile. Cette obligation aidera sur bien des points. Tant pour ces moments au volant que les autres.

Je n’ai jamais eu peur des voitures, des accidents. Je suis concrètement une tête brulée. Mais il est vrai que faire mal aux autres (avec ou sans voiture d’ailleurs) me panique alors c’est l’occasion de passer la seconde et de faire d’une pierre de coup avec cette nouvelle « loi ».



Le bilan est face à nous. Ça fait un an. Un an que nous avons signé en bas d’un papier pour dire oui au monde de l’automobile, un an que des applications « code de la route » sont installées dans nos iPhones, iPad, iTout, un an que j’ai un code de la route dans la pile de mes magazines dans mes toilettes, un an qu’on nous demande « alors, vous en êtes où ? », un an qu’on se tape les mêmes réflexions (d’ailleurs, vos réflexions sont parfois chiantes mais je vous aime quand même), un an qu’on est motivé mais qu’on est au point mort. Pour résumer, nous avons pas notre permis.

Processed with VSCOcam with hb1 preset

 

Je ne vais pas parler au nom de mon covoiturier de blog, tout ce qui va suivre va être mon petit point de vue de ces 12 derniers mois.

Voici mon bilan :

  • Passer son permis c’est relou (même quand on est hyper accompagnés comme on l’a été)
  • Passer son permis ça prend du temps, perso, je n’ai pas eu la force psychologique de me dire « tu as un peu de temps libre, va donc au code, ouvre donc cet ouvrage qu’il y a dans tes toilettes et je ne parle pas du Vogue avec Kim en couv’
  • Tu as des relous qui te sapent le moral, quand tu arrives à faire 8 fautes et qu’on te sort « attends c’est 5 pour obtenir son code donc bon… » le tout avec une voix de Jean-Eud, tu as juste envie d’arracher ton bras droit (comme ça tu auras une bonne raison pour ne pas conduire) et de frapper ton interlocuteur avec.
  • J’ai quand même bien ri avec ma seule et unique vidéo de vlogueuse avec GTA V
  • J’ai quand même bien ri en allant au code (même si je sais que ce n’est pas l’objectif premier)
  • Les calculs de vitesse sont hyper relous. EST-CE QU’UN CONDUCTEUR CALCULE VRAIMENT LA DISTANCE ENTRE LA VOITURE DE DEVANT ET LA SIENNE EN FONCTION DE SA VITESSE ET SE DIT « POUYOUYOU JE N’AI QU’UNE DISTANCE DE 7  SECONDES PAR METRE AVEC LA 308 DE DEVANT, IL FAUT QUE JE PENSE A RALENTIR » …. NOOOOOON !
  • Je garde l’envie d’avoir une super belle voiture pour aller me la jouer comme une fille de la com au bord d’une route face à un coucher de soleil
  • Je veux toujours faire mon road trip
  • Réviser son code est aussi agréable qu’une épilation du maillot par une esthéticienne aveugle atteinte de Parkinson

Alors, la question, est-ce que je vais me servir de ce fail d’un an pour retrouver the eye of the tiger ? Je ne sais pas… Mais je garde en tête les raisons pour lesquelles je voulais ce petite papier rose (qui est désormais une carte… il s’en est passé des choses en 1 an !), c’est utile, c’est nécessaire, je veux pouvoir sauter dans ma voiture et aider mes proches sans demander de l’aide à personne, sans dépendre de la SNCF… J’en ai cruellement conscience mais je sais aussi que j’ai très peu de temps pour moi et les miens. Alors, si je veux combiner tout ça, je vais devoir être plus maligne dans ma gestion du temps, savoir réellement gérer mes temps creux, me concentrer sur chaque chose pour ne plus perdre de temps.

Au final, c’est le symbole de la conduite, il faut être concentré tant pour apprendre à conduire avant que pour conduire ensuite…

le 29/05/2014 à 16:36 | 3 commentaires
Tags : |


Vendredi dernier, LaFille et moi allons passer notre 788ième leçon de code en 14 ans. A la cool. Easy.
Il faut savoir que LaFille et moi sommes très amoureux de nos chats. Du genre c’est un peu nos enfants.

Attendez, je vais vous montrer des photos d’eux, vous allez comprendre :

Ils sont pas TROP choubidous ?
Bref, on aime très fort les chats. On est complètement dans la #TeamChats.

Et donc, pendant cette dernière séance de code, alors que nous étions plutôt de bonne humeur et que nous réalisions un sans faute jusque là, arrive cette question :

chat_permis

Voilà.
Le code de la route nous incite donc à écraser le chat. Pas le choix.
Le pire dans tout ça, c’est pas tant la question, que le miaulement du chat pendant le séance de corrigé.

Accessoirement, après cette question, on a été tellement sous le choc qu’on a fait une grosse douzaine de fautes, tout les deux.
Miaou.

 

le 13/05/2014 à 16:12 | 1 commentaire
Tags :


potes_sans_permis

J’habite Paris. Enfin, pas loin.
Depuis quelques temps, je pars chaque été quelques jours dans les Cévennes, profiter de la montagne et des jolies rivières.
Jusque là tout va bien, j’essaye toujours de ramener quelques amis, on saute dans le TGV, pif paf poum, c’est vite réglé.

Cette année j’ai voulu innover un peu, et j’ai proposé à tous mes amis de descendre en voiture. Nous serons 6, nous avons de toutes manières besoin de louer une voiture sur place, donc autant la louer sur place. L’essence et le péage nous reviendra de toutes manières moins chers que 6 billets de TGV Aller-Retour.

Se pose du coup la question de la route, il y’a environs 8h de route à faire dans la journée, c’est long, mais à 6, ça va le faire.
Enfin 6, comme vous le savez, je n’ai toujours pas mon Permis de conduire. Donc ça nous laisse 5 personnes. J’ai du coup demandé aux 5 si ils avaient leurs permis.

Sur 5, un seul de mes amis a son permis de conduire.
UN. SEUL.

Tous les autres, qui ont entre 20 et 35 ans n’ont rien, même pas un début de permis. Rien.
Du coup oui, si on part en voiture, nous n’aurons qu’un seul conducteur, chaud…

Tout ça pour dire quoi ?
Outre la complexité factuelle de la chose, je me rends surtout compte que la plupart de mes amis n’ont jamais passé leur permis de conduire. Comme si les « sans permis » attiraient les « sans permis »…

Il me reste toujours une option de passer mon code et avoir mon permis dans les deux moi qui viennent, mais quelque chose me dit que ça va pas le faire…

le 05/05/2014 à 23:23 | 1 commentaire
Tags :