GPL: un carburant pour faire de la route et des économies

GPL, Vernis, Conduire, Vernis de conduire, GPL, Diesel, essence, hybride, voiture, elle

Voyons aujourd’hui l’inconnu de la bande : le GPL ! Un gaz quelconque aux spécificités obscures, voire inconnues. Il pourrait aussi bien s’agir d’un carburant classique que d’un gaz pour les poids lourds, ou encore d’une pompe pour remplir les bouteilles de gaz, je serai de toute façon d’accord avec tout. Il va donc falloir se pencher un peu plus sérieusement sur le sujet : hors de question de faire fausse route, on a quand même une voiture à acheter !

Donc pour être un peu plus précise, le GPL est un Gaz de pétrole Liquéfié, soit aujourd’hui, le carburant le moins polluant du marché ; en cas de forte pollution, il est d’ailleurs le seul autorisé à la circulation. Oyez, oyez, amoureux de la nature si les questions écologiques sont importantes à vos yeux, alors vous avez trouvé votre perle rare ! Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, c’est également le carburant le moins cher du marché (autour de 0.60€ le litre) et de surcroit, en cas d’achat, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt accordé par l’Etat. Quant aux coûts d’entretien, pas de quoi trembler non plus. Grâce à sa combustion propre, ses vidanges sont espacées et la longévité du moteur assurée ; moteur d’ailleurs extrêmement silencieux ! Vive la magie du GPL : écolo, bon marché et insonore, de quoi faire rêver n’importe qui malgré sa très légère baisse de puissance par rapport à l’essence !

Pourtant, une fois de plus, c’est comme avec les hommes : un mélange de qualités et de défauts, et beaucoup de concessions. Il vous faut tout de même installer un kit de carburation GPL sur votre moteur à essence, idéalement de moins de 60.000km afin d’utiliser des bases mécaniques fiables, pour un prix pouvant aller de 1.500€ à 3.300€ (Gloups !), et ce, par un installeur agréé (double Gloups ! ). Et comme si ça ne suffisait pas, il faut que l’installation soit homologuée (c’est-à-dire remise aux normes) tous les huit ans (triple Gloups !). De même qu’en cas de problème, il faut forcement aller chez un de ces garagistes spécialisés. Ca fait beaucoup pour une même voiture ! Mais petit soulagement tout de même : les frais d’installation sont allégés avec le crédit d’impôt, ouf, on souffle !

Autre petit désagrément à prendre en compte : son faible taux de représentation dans les stations service. Si vous vous écartez des grands axes et que vous voulez éviter de terminer le trajet en dépanneuse, je vous conseille fortement de prévoir à l’avance vos arrêts dans les stations service équipées d’une pompe GPL. Pour vous donner une petite idée, il y a environ 16.000 stations service en France et seulement 1.800 délivrent du GPL ! Donc, le mieux c’est de localiser à l’avance les stations de ravitaillement. Dans le pire des cas, si ces stations vous font défaut, votre moteur roulera en essence grâce à la bi-carburation qui utilise le réservoir d’origine comme réserve. Sauvée, vous ne vous retrouverez pas en rade sur les petites routes de campagne, du moins pas tout de suite !

D’un point de vue économique, si vous êtes un bon rouleur, les voitures GPL sont parfaites pour faire de la route. En revanche, si votre utilisation se restreint à de petits trajets en ville ou à des routes encombrées, la consommation en carburant d’une voiture GPL devient plus élevée que celle d’un véhicule diesel. Donc, si le GPL est adapté à votre profil, le seuil de rentabilité est généralement très vite atteint, ce qui vaut le coup ! Petite précision spécifique à ces véhicules, le choix des modèles est extrêmement restreint : environ un modèle par gamme de véhicule.

Allez, dernière critique pour la route, un peu dérangeante mais surtout excessive, le GPL avait une réputation de moteur dangereux avec des risques d’explosion. Il a été interdit dans certains parkings privés, mais aujourd’hui la plupart leur autorisent l’accès à condition qu’ils soient équipés d’une soupape de sécurité, soupape qui soit dit en passant, est devenue obligatoire sur les voitures GPL. Tout risque d’explosion a donc bel et bien été éradiqué. Le carburant paye encore sa mauvaise publicité lors de sa sortie en France : plusieurs voitures GPL avaient explosé, mais elles n’étaient, à l’époque, pas équipées de soupapes de sécurité. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais pour moi, le GPL mérite très clairement d’être considéré aussi sérieusement que  ces deux piliers des carburants que sont l’essence et le diesel !

Articles sur le même type de sujet

Ce contenu a été publié dans Bon à savoir, Quelle carburation choisir ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à GPL: un carburant pour faire de la route et des économies

  1. Maylis dit :

    Le faible taux de représentation dans les stations service en fait vraiment un carburant trop compliqué à utiliser ! J’ai fait la simulation entre chez moi et mon lieux de travail soit 120 km par jour et il n’y a aucune station GPL sur mon itinéraire ! http://stations.gpl.online.fr/appli/index.php
    Ca avait l’air assez top…
    Est ce que ce carburant a plutôt le vent en poupe et tend à développer son réseau ?

    • Clemence dit :

      Ah oui, là je crois qu’il va falloir choisir un autre carburant 🙁 !
      Concernant le développement du GPL en France, les arguments écologiques sont nombreux en sa faveur car il permet de tenir nos engagements internationaux sur la réduction du taux moyen d’émissions de gaz à effet de serre. On note d’ailleurs que lors des matchs GPL-Diesel, le GPL gagne souvent !

      Quant aux stations service proposant du GPL, elles se développent tout doucement, mais logiquement ces stations sont censés être correctement réparties sur le territoire français pour ne laisser aucune zone non couverte ; visiblement il y a encore des progrès à faire ! En revanche, c’est plutôt du côté des constructeurs que ça s’agite avec des gammes de voitures GPL qui s’élargissent.

  2. anais dit :

    J’aime bien l’image !
    En tout cas je ne connaissais pas le GPL mais je trouve ca plutit intéressant. Je suis plus convaincue que par l’essencze ou diesel.

  3. CAT dit :

    Pour avoir roulé au GPL pendant plusieurs années, j’y regouterais bien un peu. Même sans pompes à proximité en permanence, le fait d’avoir le choix entre 2 carburants (voiture hybride) permet, le cas échéant, de continuer à rouler à l’essence. Par contre, il me semble que le duo Diesel/GPL n’existe pas à cause de contraintes techniques liées aux moteurs. Seules les voitures Essence peuvent en profiter …

    Très bon article en tout cas ! Merci 🙂

  4. antoine dit :

    Quelle Histoire et quel Sketch cette Lorraine….

  5. F. de Marin dit :

    on pense à changer de véhicule très vite (reprise au 31 déc !!) et sur certaines voitures neuves on trouve GPL/essence
    A votre avis est-ce que cela vaut le cout pour une 2ème voiture qui ne sert pas tous les jours ?

    • Clemence dit :

      Le GPL est intéressant uniquement sur les longs trajets et non en ville. Si vous ne vous servez pas tous les jours de cette voiture, mais que vous faites régulièrement de gros trajets alors, le GPL peut être une option intéressante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *