13 trucs pour faire des économies d’essence !

essence, cher, economie, diesel, hybride, ecologie, carburant, station service, pompe

Ce matin, j’ai encore fait un plein d’essence ! J’ai vraiment l’impression de passer ma vie à la station service et autant vous dire que mon portefeuille saigne ! Donc c’est décidé je prends les choses en main et je vais mettre un terme à cette agression financière et morale quotidienne. Franchement, plus d’ 1,60€/litre sur l’autoroute, y a de quoi défaillir !

Donc à partir d’aujourd’hui, je deviens « éco-conductrice » ! C’est simple et efficace. Il  y a 13 règles à respecter et je vous promets que vous verrez rapidement la différence. Non seulement, le curseur de la jauge d’essence descend moins vite qu’à l’accoutumée, mais en plus,  j’ai carrément réussi à le faire remonter en faisant bien attention à ma conduite. Vous pourrez donc réduire jusqu’à 15% de votre consommation en carburant et 12,5% des émissions de CO2 émises par votre voiture. Des chiffres non négligeables, vous ne pensez pas ? Allez, apprenez plutôt :

1 – Opter pour une conduite plus souple

Démarrez en douceur et passez rapidement les vitesses, sans pour autant accélérer comme une tarée ! Si vous poussez le moteur à son maximum, il gaspille énormément : il tourne plus vite et perd de son efficacité. C’est pourquoi il vaut mieux éviter de dépasser les 2.000 tours/ minute pour un moteur diesel, ou 2.500 tours/ minute pour un moteur essence. Contrairement aux idées reçues, ou celles que je me faisais toute seule, n’ayez pas peur d’être en 4ème, voire 5ème, lorsque vous roulez à 50 km/heure.

2 -Respecter les limites de vitesse

Et pour finir sur ce point, j’enfonce peut-être une porte ouverte, mais moins vous conduirez vite, moins vous consommerez, donc respectez les limites de vitesse ! Je sais, respecter les limites de vitesses est pénible et difficile, mais vous éviterez ainsi les PV et la surconsommation d’essence ! De surcroît, le risque d’accident de la route diminue du même coup de 10% à 15%.

3 – Adopter une conduite anticipative

Lorsqu’on garde une vitesse de croisière constante, on consomme moins. Donc si vous anticipez en regardant loin devant, vous pourrez décélérer et ainsi adapter votre vitesse au trafic et aux obstacles à venir. Gardez bien en tête qu’un coup de frein ou un coup d’accélérateur est friand de carburant ! Accélérez et ralentissez donc doucement et évitez une conduite trop saccadée. Le mieux est carrément de réussir à anticiper les feux de circulation afin de ne pas s’arrêter du tout !

4 – Ralentir intelligemment

L’idéal est d’éviter les coups de frein donc levez le pied. La décélération naturelle coupe l’alimentation du carburant, et hop, quelques euros en plus qui restent dans votre poche. Dernier point sur le freinage : rétrograder le plus tard possible (sans abuser non plus) est plus économique !

5 – Bien entretenir sa voiture

Soigner les pneus de votre voiture est très important, non seulement pour une question de sécurité, mais également parce que des pneus sous-gonflés entraînent une surconsommation de carburant d’environ 6%. Une dépense supplémentaire inutile… l’essence nous ruine déjà assez comme ça ! Vérifiez donc la pression de vos pneus une fois par mois, c’est gratuit et efficace.

6 – Baisser la clim

La climatisation de votre voiture peut être responsable d’une surconsommation de carburant de 10% à 20%. Evidemment, si par un été caniculaire, votre voiture se transforme en sauna, utilisez votre clim plutôt que de rouler les fenêtres grandes ouvertes, ce qui provoquerait une consommation supplémentaire de 20%. Limitez l’utilisation de votre clim, certes, mais sans l’éradiquer pour autant : méfiance, on peut vite faire un mauvais calcul !

7 – Ne pas surcharger sa voiture

Videz votre coffre dans la mesure du possible. Chaque poids fait consommer un peu plus d’essence. Voyagez donc intelligemment et, Mesdames, désolée, mais il va falloir oublier les trois grosses malles de vêtements que vous avez l’habitude de trimballer pour un week-end.  Adoptez plutôt le petit sac à dos plus économe qui revient à la mode.

8 – Ne pas hésiter à couper son moteur

Dès 30 secondes d’immobilisation, éteignez votre moteur. Un véhicule arrêté consomme entre 0,5 et 1 litre à l’heure. Les constructeurs commencent d’ailleurs à réfléchir à une solution avec leur sytsème Stop & Start qui coupe le moteur à l’arrêt.

9 – Ne pas faire chauffer son moteur

Le temps passe et les objets du quotidien se modernisent ! Et oui, aujourd’hui, plus besoin de faire chauffer votre moteur avant de prendre la route, à moins de prender un malin plaisir à voir vos billets partir en fumée par le pot d’échappement mais ça, c’est une autre histoire ! Allumez donc simplement votre moteur, démarrez et conduisez tranquillement pendant les 5 premiers kilomètres le temps que le moteur atteigne sa température normale.

Je vous l’accorde, j’ai jamais fait chauffer mon moteur, tout comme je ne me suis jamais souciée de la température de ce dernier. Cela dit, on s’accorde tous pour dire que je ne suis vraiment pas un exemple à suivre ; j’ai quand même un nombre d’accidents ou d’incidents automobiles à mon actif vraiment compétitif ! Y a peut-être encore Lorraine qui me bat à ce jeu là.

10 – Inutile de rouler au point mort

Il faut tordre le coup à certaines idées reçues comme celle qui consiste à dire que rouler au point mort en descente vous fait économiser du carburant ; balivernes ! Au contraire cette pratique est parfaitement interdite ! Le moteur est découplé des roues, donc rouler au point mort est dangereux pour la mécanique. Lorsque vous réembrayerez vous risquerez d’abîmer le moteur.

11 – Assitez à des formations d’éco-conduite

Généralement ces stages sont plutôt proposés aux entreprises, et assez peu aux particuliers. Vous pouvez, cependant, vous renseigner auprès du Droit Individuel à la Formation (DIF) ou encore sur le site de l’école Conduite Juste qui propose des stages sur circuit à partir de 417€.

12 – Evaluer votre conduite

Grâce à deux applications iPhone qui analysent votre conduite, vous pourrez voir sur quels points progresser et quelles économies vous pourrez faire. C’est ludique et efficace.

Evitez de polluer la rivière de l’application gratuite ALD ecodrive. Si vous suivez les instructions que l’application donne à la fin, tout devrait bien se passer. Pour les plus cartésiens, il y l’application, gratuite également, EoGyzer qui analyse votre comportement routier et vous conseille en temps réel. Cependant, faites attention à ne pas manier votre iPhone en roulant, votre conduite en sera moins écologique, car plus brusque, et plus dangereuse !

13 – Pour les mauvais élèves

Pour ceux qui ne veulent toujours pas passer à la conduite écologique, il y a toujours les applications iPhone qui vous indiquent les stations essence « bon marché » . Je vous avais d’ailleurs déjà parlé de l’application Essence Eco Premium, une des nombreuses applications sur cette thématique proposée sur votre iPhone.

 

Bon à savoir

Un point bonus est accordé aux élèves adoptant une éco-conduite lors de l’examen du permis de conduire. Par les temps qui courent, avoir son permis tient de l’exploit, donc quelques petits points cadeaux pour respecter son environnement autant que son porte-monnaie, on ne crache pas dessus !

Articles sur le même type de sujet

Ce contenu a été publié dans Quelle carburation choisir ?, Trucs et Astuces, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à 13 trucs pour faire des économies d’essence !

  1. Cécilie dit :

    Trop bien ces conseils ! je transfère illico à mon chauffeur !

  2. Annick dit :

    moi aussi…
    au chauffeur de ma patronne…!!!
    😉

  3. Casper dit :

    Je savais pas que c’était autant, pour la fenêtre ouverte ! Et pour les décapotables ? Merci pour les conseils !

    Juste, pour le premier point, doucement quand même : en 5ème à 50, c’est peut-être économique si tu n’accélères pas, mais sinon, le sous-régime n’est pas vraiment à recommander. Les vitesses n’ont pas été inventées pour rien!
    Je demanderais bien une petite vérification de ce premier point : complètement d’accord pour la conduite souple, surtout à vitesse constante. En revanche, pour accélérer (ça arrive), le moteur est, il me semble, plus efficace à haut régime. Info ? Intox ?
    En tout cas, il semblerait que rien n’arrivera jamais à dégoutter les femmes du sous-régime, cette maladie qui donne à leur conduite ce dynamisme de veau apathique qui nous énerve tant, nous, les hommes…

  4. Clemence dit :

    @ Cécilie : non le principe c’est de faire tout sans chauffeur ! Tu dois prendre le volant et appliquer tout ça, sans foncer dans le mur ! Les femmes sont les meilleurs pilotes, faut le prouver 😉
    Et puis, ton chauffeur connait peut-être déjà tout ça ?!

    @ Annick : C’est une manie les chauffeurs ? Moi, je suis indépendante et femme pilote écolo donc je vais me transférer ces excellents conseils à moi-même 😉

    @ Casper : Ouh la la, malheureux, si t’es écolo tu roules pas en décapotable !!
    Sinon, évidemment, on adapte la vitesse à passer à son allure. Le sous-régime et le sur-régime sont naturellement à éviter. Mais moi j’ai remarqué que je suis naturellement assez souvent en 5ème, quand même !
    Concernant le régime auquel la voiture est la plus efficace en cas d’accélération, cela dépend de la voiture possédée. Il faut jeter un oeil sur la fiche technique et regarder le couple. L’efficacité est optimum au régime de couple maximum. Exemple : 450 Newton mètre à 16000 tours/ minute, le plus efficace sera donc à 16000 tours/minute ! Je sais pas si mon explication est très claire ?
    Mon cerveau fume d’avoir expliquer un truc aussi technique 😉

  5. alain dit :

    Je m’attendais à autre chose pour le post du 1er avril. Mais c’est très intéressant et utile. A diffuser.

  6. Annick dit :

    Clemence ; moi j’applique tout cela…enfin j’essaie…pas tjrs facile…mais je suis sage comme une image en voiture… 🙂

  7. Clemence dit :

    @ Alain : lol ! Effectivement c’était pas très 1er avril spirit 😕

    @ Annick : Bravo ! Moi j’essaye d’appliquer ça tous les jours et je vois vraiment la différence sur ma consommation d’essence mais franchement, j’ai vraiment du mal à rester calme au volant quand je suis en retard et bloquée dans les bouchons parisiens 😕

  8. Cécilie dit :

    Nous des « veaux apathiques » ? et personne ne réagit ??? Clémence ?? Casper, soit tu n’as jamais été conduit par une conductrice comme Lorraine ou Clémence qui font des bonds au volant, soit tu serais un peu misogyne ?!? Ça ne t’empêche pas de lire Vernis de conduire on dirait, donc ton cas n’est peut être pas désespéré 😉

  9. Clemence dit :

    Pas faux, Cécilie ! Non seulement je ne suis pas un veau apathique, mais au contraire je suis plutôt un as du volant à la conduite sportive et dynamique ! Donc je renverserais les propos de Casper : l’homme se repose sur ses lauriers et c’est donc finalement la femme qui est gênée par l’homme, veau apathique ! 😉

  10. Anais dit :

    OK, Clémence, je te prends au mot, je vais essayer de faire remonter l’aiguille de ma jauge d’essence sans faire le plein 🙂

  11. Clemence dit :

    Euh, j’ai pas dit qu’on refaisait le plein de sa voiture ! On peut simplement faire remonter très légèrement l’aiguille de la jauge mais rien de plus !

  12. momochii dit :

    Valuable info. Lucky me I found your site by accident, I bookmarked it.

  13. momochii dit :

    Thanks for an idea, you sparked at thought from a angle I hadn’t given thoguht to yet. Now lets see if I can do something with it.

  14. thierry dit :

    Bonsoir à tous et bravo à vous Clémence pour votre super exposé sur la conduite économique que je pratique depuis de nombreuses années et effectivement le côut en carburant et longévité de mes véhicules s’en ressent possitivement.
    Je suis souvent à 60 Km/h en 5eme sur du plat et ne suis pas en sous régime.
    Avec ma Ford Mondéo 2.0 Di je suis arrivé à consommer 5.7/l au 100 , ma précédende voiture une Ford Sierra Ghia 1.8 TD a rendu l’âme à 453 000 km, moteur , embrayage, pont et boite d’origine…oui ce type de conduite souple, avec des controles de pressions pneus , d’huile de bonne qualité on fait énormément d’économie.
    Encore merci pour votre super exposé.
    Et surtout quand on roule calmement et intelligemment on pollue moins et sommes moins dangereux pour les autres conducteurs.
    Thierry

  15. elban44 dit :

    Je préfère économiser grâce au système A.V.E.C qui est pour moi le plus efficace après l’éco-conduite bien sûr :

    http://elban.fr/systeme-avec/

  16. Orso dit :

    Bonsoir à tous et un grand bravo à vous Clémence pour ce super résumé de conduite éco, digne des professionnels.
    Manque juste « l’arme ultime » : le choix de la voiture!!
    Si en plus de ces recommandations on roule une voiture « hybride » genre Toyota qui a une technologie sûre, simple et efficace, c’est -50% de conso en moins, par rapport à une standard!
    A bon entendeur.
    Orso

  17. Geo Negoce dit :

    C’est sur que tout ces points aident à alléger la facture. J’en prend note !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *