La solitude innée ?

Pas plus tard que jeudi, pendant un petit bug informatique au milieu du cours que j’essayais de donner, j’ai beaucoup échangé avec mes étudiants autour de l’utilité d’un blog sur certaines thématiques.

photo

Afin de poser les bases et avoir des avis sur tout cela, j’ai osé poser la question suivante : « qu’est ce que vous attendriez d’un blog de Permis de Conduire ? ». La réponse fut sans appel de la part de l’un de mes étudiants « UN BLOG SUR LE PERMIS DE CONDUIRE ?  MAIS QUI VA LIRE ÇA ». Mon orgueil mis de côté j’ai su lui répondre (et j’ai les stats et retours qu’on est bien lu avec le petit Paingout… ouf…) s’en est suivi un échange un peu vif mais courtois. Et j’ai commencé à faire le bilan de ces quelques mois depuis le jour où j’ai griffonné ma signature au bas d’un contrat pour passer mon permis. Et j’ai repensé à toutes les fois où j’ai réalisé combien j’avais de la chance d’être accompagnée pour mon permis et que le risque de se sentir seul lors de cet apprentissage peut être pénible.

Ce sentiment de solitude a été particulièrement flagrant quand on s’est rendu compte dans la salle de test de code, que nous étions les seuls à venir à 2, tous les autres viennent systématiquement seuls.

Pour revenir à ma petite introduction, je pense que l’intérêt d’un blog sur le permis peut résider ici. Ne plus se sentir seul. Avoir des conseils pour apprendre plus facilement. Des doutes. Des peurs. Une gêne de passer son permis quand on a plus 18 ans depuis 10 ans (voire plus…). De mon côté c’est dans ce sens là que j’aborde ce blog depuis quelque moi et je prends chaque visite, chaque commentaire comme un « eh vas-y la fille, tu n’es pas seule ». Ça m’a permis de parler avec des adultes qui galèrent entre leur job et ce permis qui nécessite qu’on lui accorde du temps… Il y a dans ce blog beaucoup de merci à vous… Je me sens comme Céline Dion avec cet article.

En parlant de Céline, est-ce que ma motivation ne serait pas dans cette chanson ?

Et vous, la solitude n’a pas été un poids lors de votre apprentissage ?

Articles sur le même type de sujet

Ce contenu a été publié dans Vie de Permis, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La solitude innée ?

  1. TomAaaah dit :

    Lorsque j’ai passé mon code, j’avais 15-16 ans, dans une petite auto-école de ma petite ville. J’étais entouré de mes ami(e)s qui venaient également dans cette auto-école. Donc pas trop de souci. MAIS !
    Aujourd’hui, quasi le double de mon age de l’époque, je dois repasser mon code (celui-ci ayant une validité de 5ans, obligé de le repasser afin de pouvoir passer le permis moto…), j’avoue me sentir un peu seul au milieu de ces « jeunes ». De plus, l’examen d’aujourd’hui me laisse… Perplexe ! Je ne comprends pas ces questions sur l’éco-conduite ou celles « sur quel rapport je dois être »… Avant il n’y avait que des questions sur les panneaux !!!
    Bref tout ça pour dire qu’aujourd’hui, je comprends ce sentiment de « solitude », et que le fait de lire votre blog me fait sentir moins seul ^^. Et je vous remercie tous les 2 pour ça ;). Je vous souhaites bon courage pour la suite !!!!

  2. Ada dit :

    Je te rejoins absolument quand tu parles de cette solitude. J’ai passé mon permis à 27 ans, autant te dire que l’idée d’aller m’enfermer dans une salle en plus de mon boulot ne m’a pas réjouis une seule seconde. J’étais tout le temps la plus « vieille » et j’avais limite l’impression de perdre mon temps. Mais peut-être justement que le fait d’être plus mature, d’être déjà implantée dans la vie active, ça m’a boosté pour aller plus vite et m’a apporté une certaine crédibilité quand je passais la conduite auprès des moniteurs. Alors oui, j’aurais été heureuse d’avoir ce blog à ma disposition quand je l’ai passé y à plus d’un an alors continuez comme ça 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *