« Dis pas merci, c*nnard ! »

Je ne sais pas pour vous mais quand je suis sur mon vélo, je suis en permanence en train de hurler (ou de marmonner) « Dis pas merci, c*nnard !« . Cela peut paraitre vulgaire, je le concède mais vous avouerez que nous, cyclistes, on est un peu les oubliés de la route.

Parfois, je me demande si nous devrions nous excuser d’être sur la route…. Où est notre place ? Nous ne sommes pas obligés de porter un casque, on n’a pas de moteur, on est lent mais en même temps on ne marche pas. Eh oui, la vérité est que les trottoirs nous sont interdits mais on sent qu’on gène sur la route. Que ça soit les bus quand on emprunte leur voie qui est aussi la nôtre, (il ne faut pas l’oublier), les motards qui nous font des queues de poisson en permanence et les automobilistes qui n’ont aucune considération pour nous. En gros, on n’a pas de copain sur la route.
Une chose est vraie, c’est qu’il y a pas mal de cyclistes qui se croient tout permis, et que ça grille les feux, que ça prend des sens interdits… MAIS ! Nous ne sommes pas tous comme ces gens et on nous doit le respect (un peu parfois…).

SHOOTINGCOACH

Pourquoi tout ce laïus?  Parce que dès que je prends mon vélo, je constate qu’il y a deux cas hyper fréquents de « je te méprise sale cycliste, tu te devais de faire cela et donc tu peux crever pour que je te dise merci ». Il doit y avoir un code de la route spécial qui empêche les gens de dire merci à un cycliste et en particulier dans deux situations :

SHOOTINGCOACH
1 – Tu laisses traverser un piéton :
J’imagine parce qu’on n’est pas motorisé qu’on a le temps, on se doit de laisser passer la terre entière même quand le feu est vert ! Donc on freine comme un malade au risque de passer par dessus le vélo. Et on a quoi comme réponse ? LE MÉPRIS ! Là, j’ai envie de jeter mon vélo au sol et de hurler sur la personne en lui demandant SI DIRE MERCI ÇA LUI ÉCORCHERAIT SA PETITE TETE DE FOUINASSE !
Au lieu de ça, je peste seule sur mon vélo.

SHOOTINGCOACH

2 – Tu te décales pour laisser passer une voiture.
Tu frôles les rétroviseurs pour être sympa mais visiblement c’est normal… MAIS NORMAL EN QUOI P*TAIN ? A chaque centimètre tu risques de perdre un coude pour que môssieur et sa boite à pollution passe son gros boule, mais c’est normal et pourquoi dire merci ? Bah oui, tu es un cycliste donc tu dois laisser passer les rois de la route… les rois du BIDON (d’essence) ouais !

Alors, cher petit lecteur, si toi aussi tu passes quand le feu piéton est rouge et qu’un vélo freine pour te laisser passer, tu peux lui dire « merci » ça lui fera plaisir ou si tu es un automobiliste et que tu vois qu’une gentille personne met en péril tout son flanc droit pour que tu puisses passer, tu peux lui faire un petit signe de la main, ça lui remplira le coeur d’amour.

Merci de votre attention.

Articles sur le même type de sujet

Ce contenu a été publié dans Conduite, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Dis pas merci, c*nnard ! »

  1. Denis dit :

    ha ha ha, moi qui utilise le Vélib tous les jours je sais bien de quoi tu parles.
    Et le bus qui te double pour ensuite se rabattre à l’arrêt de bus juste après, pour les voiture la priorité à droite est inconcevable pour une vélo, tu passes en force mais à tes risque et périls…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *